C’est quoi les CFD en trading ?

Les CFD sont des instruments financiers dérivés utilisés pour spéculer sur les variations de prix d’un actif sous-jacent (un indice, une action, etc.) que vous ne possédez pas physiquement. Vous pouvez gagner beaucoup d’argent, mais vous pouvez aussi en perdre beaucoup puisque le prix d’achat et le prix de vente sont basés sur la différence entre la valeur actuelle de l’actif sous-jacent et sa valeur au moment de la vente. Explications.

CFD: c’est quoi ?

Les produits financiers appelés « contrats de différence » (en abrégé « CFD ») permettent aux investisseurs de spéculer sur les mouvements de prix d’un actif sous-jacent sans jamais réellement posséder cet actif. En fait, lorsque vous passez des ordres sur des CFD, vous négociez un produit « dérivé ». Cela signifie que vous n’avez pas de titre légal sur les actifs que vous négociez.

L’actif sous-jacent peut être n’importe quoi, un indice, une paire de devises ou une activité réelle. Les CFD sont des instruments financiers dérivés dans lesquels une partie spécule (en prenant une position) sur l’évolution du prix d’un actif sous-jacent et l’autre partie spécule (en prenant une position) sur l’évolution inverse (à la baisse) du prix.

Lorsqu’une transaction est fermée, les profits ou les pertes sont calculés sur la base de l’écart entre les prix d’achat et de vente du CFD sous-jacent.

Qu’est-ce que l’effet de levier ?

Il est courant de proposer des CFD avec un effet de levier. L’effet de levier agit comme un multiplicateur des profits ou des pertes. Le courtier peut vous offrir un levier allant jusqu’à 400. En reprenant le même exemple, si vous avez 100 euros sur votre compte et un effet de levier de 20:1, vous pourrez prendre une position d’une valeur de 2 000 euros (20 fois 100).

Attention !

Depuis le 1er août 2018, les ventes de CFD aux investisseurs individuels en France sont limitées. Depuis cette date, l’effet de levier est restreint dans une mesure déterminée sur le type de support. Les CFD sur les 30 devises Forex les plus activement négociées, 5 actions activement négociées et 2 crypto-monnaies coûtent chacun 30 dollars.

Comment placer votre argent dans les CFD ?

Les CFD n’ont pas de date d’expiration. Certaines personnes travaillent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Dès que vous en avez envie, vous pouvez vous asseoir et négocier avec eux.

Articles similaires :  Que faut-il penser de Binance ?

Les intermédiaires financiers, tels que les sites Web qui proposent des CFD, sont chargés de les émettre.

Chaque CFD est un contrat bilatéral entre un intermédiaire et un investisseur ; ils se négocient comme des actions mais leur prix n’est pas fixé en fonction de l’offre et de la demande. Cet intermédiaire propose un prix qu’il a déterminé.

Quels sont les principaux risques que présentent les CFD ?

Les risques liés aux CFD sont importants. Prédire l’avenir d’un acteur de fond est difficile sur une échelle de temps courte. Vous courez le risque de perdre votre investissement initial et peut-être beaucoup plus en raison d’un effet de levier si son évolution va à l’encontre de vos attentes.

Ce n’est pas le seul danger possible. Le prix d’un CFD peut différer du prix de clôture de l’actif sous-jacent si une transaction est laissée ouverte après la fermeture du marché sous-jacent. Des retards peuvent se produire entre le moment où vous passez un ordre et celui où il est exécuté. Le cours du marché sous-jacent peut augmenter ou diminuer rapidement, vous faisant perdre de l’argent en quelques secondes.

La bonne façon d’investir

Seuls les traders avertis ayant une connaissance approfondie des marchés financiers et, en particulier, de l’actif sous-jacent, devraient envisager de négocier des CFD.

Étant donné que les CFD sont des produits spéculatifs à court terme, il est important de s’assurer que l’investissement dans ces produits correspond à vos objectifs et à votre tolérance au risque.

Les risques associés aux CFD sont élevés, et il est possible de perdre la totalité de votre investissement initial et plus en quelques secondes.

Il existe une grande variété de CFD (actions, indices, devises, matières premières, etc.). Ils ne peuvent être proposés à la vente en France que par des prestataires de services d’investissement bénéficiant d’un passeport AMF.

En soi, les CFD ne sont pas soumis à l’agrément de l’AMF ni à l’obtention d’un visa.

La loi interdit le dumping en vue d’acquérir des CFD. Faites preuve d’une extrême prudence si l’on vous propose d’investir dans les CFD ; vous risquez d’être victime d’escrocs.

Par ailleurs, à l’exception de ceux qui offrent une protection « intrinsèque » du capital, il est illégal de faire de la publicité pour les CFD en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *